dimanche 23 avril 2017

Pâques orthodoxe et hommage à Louis XVI - Paris 1814

Gravure de tiré de Un précurseur - Wladimir Guettée de JP Besse.

 
Tiré du livre Saint-Alexandre-sur-Seine: l'église russe de Paris et ses fidèles, des origines à 1917; éd. Cerf ; par Nicolas Ross; p.54-56.

Tsar Alexandre Ier

mardi 18 avril 2017

Saint Feu de Jérusalem à Paris


Pour la première fois dans l'histoire de l'orthodoxie en France, le Saint Feu qui descend chaque année le Samedi Saint dans le Saint Sépulcre du Seigneur à Jérusalem, a été apporté à Paris, à la cathédrale de la Sainte-Trinité, par une mission du diocèse de Chersonèse dirigé par le père Joseph (Pavlinchuk).
Le feu sacré est arrivé avant minuit dans la nouvelle cathédrale, où l'on célébrait pour la première fois la Vigiles Pascal.

dimanche 16 avril 2017

Joyeuse Pâques

"ô belle Pâque, Pâque, Pâque du Seigneur, Pâque très vénérable qui s'est levée pour nous, Pâque, embrassons-nous les uns les autres dans la joie."
(Extrait des Laudes - Matines de Pâques)

mercredi 5 avril 2017

Nouvelle édition de l’ « Annuaire de l’Église orthodoxe »


La nouvelle édition de l’Annuaire de l’Église orthodoxe en France vient de paraître (format 15 x 21 cm – 100 pages).
S’y trouvent:
Une carte avec les 280 lieux de culte orthodoxe en France.
La présentation de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France.
Une liste de tous les lieux de culte par département avec vos références.
La liste des évêques, des prêtres et des diacres au nombre de 340.
Les monastères et les écoles de théologie.
Les mouvements, institutions et médias.
Les revues, maisons d’éditions, librairies et ciergeries.
Les ateliers de chant liturgique et d’iconographie.
La liste des membres du clergé décédé depuis 2014.
Commande et règlement à adresser au père Samuel,
Monastère de Cantauque – 11250 Villebazy
Tél : 04 68 31 69 61 – Courriel : aofrance@nordnet.fr
Chèque libellé à l’ordre de : ”Association monastère de Cantauque”
Tarifs port compris 
1 exemplaire : 15€
3 exemplaires : 30€
5 exemplaires : 40€
Pour la vente en paroisse ou en magasin
(à partir de 10 ex.), demandez les tarifs.
Annuaire de l’Église Orthodoxe
Jusque dans les années 1994, le Service Orthodoxe de Presse et d’information (S O P), a édité un annuaire qui fit l’objet de publications successives, sous le titre «L’ÉGLISE ORTHODOXE EN FRANCE».
En mai 2010, nous avions repris ce premier travail, prolongé sous une forme nouvelle, en tenant compte de l’accroissement et de la diversification des communautés et institutions orthodoxes en France, pour offrir un outil réunissant le maximum de renseignements pratiques.
En ce début d’année 2017, après un travail de mise à jour, nous rééditons cet annuaire, sur ce qui constitue l’Église Orthodoxe en France : l’Assemblée des Évêques Orthodoxes de France (A.E.O.F), les diocèses, les lieux de culte, les monastères, la liste des membres du clergé avec leurs coordonnées, les aumôniers, les ateliers d’icône ou de chant liturgique, les mouvements, les revues et les médias. 
Tous ces éléments ont été rassemblés à partir de listes établies par les différentes juridictions orthodoxes de France que nous remercions grandement. Nous aimerions remercier aussi, ceux, nombreux, qui ont bien voulu nous aider dans le travail de recherche nécessaire à cette entreprise. 
Malgré le soin apporté à la collecte des informations, un tel ouvrage peut évidemment comporter des lacunes ou des informations erronées. Nous sollicitons d’avance l’indulgence des utilisateurs et nous ne manquerons pas de tenir compte de leurs suggestions et observations qui pourraient nous être faites pour une édition ultérieure.
L’Église orthodoxe en France aujourd'hui
L’Église Orthodoxe en France, s’est structurée à partir des différentes vagues d’émigration, provenant de pays majoritairement orthodoxes. 
Ce sont principalement l’émigration russe dans les années 1920, et grecque après 1922, qui ont entraîné un afflux de fidèles nécessitant la création de paroisses et de diocèses. 
Alors qu’à la fin du XIXe siècle, on estimait à 20 000 le nombre d’orthodoxes en France, ce nombre, en 1990, était évalué à 200 000.
Aujourd’hui, suite aux récents apports d’une immigration diversifiée, la France compterait environ 500 000 baptisés orthodoxes. Ces nouveaux fidèles viennent de l’ancienne Union Soviétique, de Roumanie, des pays issus de l’ancienne Yougoslavie, et du Moyen-Orient. A ces fidèles d’origine étrangère s’en ajoute un nombre croissant d’origine française, ayant découvert la foi dans l’Église orthodoxe. L’origine nationale des fidèles explique qu’une bonne partie des paroisses utilisent encore, dans les célébrations, la langue liturgique de leurs « Églises-mères » : grec, slavon, roumain, serbe, géorgien, arabe.
Toutefois, le nombre de communautés utilisant le français dans la liturgie et la catéchèse est en croissance continue. C’est en 1927 à Paris, que fut créée la première paroisse de langue française : la paroisse de la Transfiguration et de Sainte Geneviève, confiée au père Lev Gillet. D’autres communautés suivirent, très minoritaires pendant longtemps. Depuis les années 1970, de nouvelles paroisses francophones ont vu le jour, non seulement à Paris, mais sur l’ensemble du territoire. Elles sont devenues majoritaires aujourd’hui, répondant aux besoins pastoraux de fidèles français, mais aussi des enfants et petits-enfants d’immigrés, de plus en plus intégrés à la société française.
On compte en France environ 280 paroisses, une bonne vingtaine de communautés monastiques, trois écoles de théologie, des organisations comme la Fraternité Orthodoxe, et de nombreux mouvements de jeunesse. 
Les prêtres et les diacres, au nombre de 330, sont en majorité mariés et exercent le plus souvent une activité professionnelle.
Pour des raisons historiques, les paroisses se regroupent en diocèses, constitués à l'origine selon des critères ethniques et dépendant de patriarcats situés en Europe Orientale ou au Moyen-Orient.
Pour institutionnaliser les relations des diocèses ayant juridiction en France, un Comité Interépiscopal orthodoxe fut créé en 1967, dont l’une des missions était de permettre aux juridictions canoniques d’adopter des positions communes dans les relations oecuméniques.
En 1997, lui a succédé l'Assemblée des Évêques Orthodoxes de France (A.E.O.F), instance de concertation entre évêques. Pour les problèmes communs, elle assume le rôle de porte-parole de l’épiscopat orthodoxe en France.
A cette date, dix Évêques sont membres de « l'Assemblée des Évêques Orthodoxes de France » : Le métropolite Emmanuel, son évêque auxiliaire Irénée et l’archevêque Jean, (tous trois dépendant du patriarcat de Constantinople) ; le métropolite Ignace du patriarcat d'Antioche, l’évêque Nestor du patriarcat de Moscou ; l'évêque Luka du patriarcat Serbe ; le métropolite Joseph et son évêque vicaire Marc du patriarcat de Roumanie ; l’archevêque Michel de l'église Russe hors frontières-patriarcat de Moscou et enfin, le métropolite Abraham du patriarcat de Géorgie. 
Les communautés ressortissant des Églises de Bulgarie et d'Ukraine dépendent d'évêques résidant à l'étranger. 
Chaque laïc orthodoxe, s’il veut être authentiquement orthodoxe, est censé être rattaché à l’une des paroisses ou communautés dépendant de l’un des membres de « l’Assemblée des Évêques Orthodoxes de France », eux-mêmes membres du synode de leur patriarcat respectif.
On doit signaler qu’existe en France une marge non-canonique comportant des groupes plus ou moins importants, ne dépendant aucunement d’un patriarcat orthodoxe.
A ce sujet, l'Assemblée des Évêques Orthodoxes de France met en garde contre l’utilisation abusive du nom d’Église Orthodoxe : « L’ecclésiologie orthodoxe est une ecclésiologie de communion qui se manifeste dans l’unité de la foi et du calice, attestée par la succession apostolique et la conciliarité des évêques. Concernant la France, les Églises orthodoxes canoniques sont représentées par tous les évêques qui sont membres de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France. Elle seule est habilitée à manifester l’unité et la canonicité de l’Église orthodoxe dans ce pays. En conséquence, toute personne se prétendant « évêque orthodoxe » sans être en communion avec ladite Assemblée ne peut se prévaloir d’un statut canonique orthodoxe en France. L'Assemblée des Évêques Orthodoxes en France tient donc à mettre en garde les personnes dont la bonne foi pourrait ainsi se trouver surprise et déclare que la responsabilité de l’Église orthodoxe en France ne saurait être aucunement engagée par les activités ou les déclarations de toute personne ou de tout groupe n’étant pas en communion avec elle ».
C’est seulement par son appartenance à une communauté 
sous la juridiction d’un évêque canonique 
que le fidèle participe à la plénitude 
de l’enseignement et 
de la vie de 
l’Église.
Page dédié.

jeudi 16 mars 2017

Acathiste à saint Grégoire de Nicopolis


KONDAKION 1
Saint ascète, élu de Dieu et serviteur très humble du Christ, Saint Grégoire, la Grâce divine s'est déversée dans ton âme avec abondance durant ton séjour sur la terre. Toi qui te tiens maintenant auprès du Seigneur, ne nous prive pas de ton amour, nous qui implorons ton intercession et te disons d'un coeur plein de tendresse: Réjouis-toi saint Grégoire rassembleur des peuples chrétiens.

IKOS 1
Le Créateur des anges, saint Grégoire, t'a élu dès ta jeunesse et t'a fait don d'une âme pure et d'un coeur profond pour que, par la Sagesse et la Puissance de l'Esprit Saint, tu parcours la voie étroite et difficile de l'ascèse monastique te rendant semblable à un ange sur la terre. Et nous, émerveillés de la Providence de Dieu envers toi, nous te chantons avec allégresse:
Réjouis-toi, sage initiateur à l'ascèse et à la vertu.
Réjouis-toi, vivante icône de la pureté de la foi.
Réjouis-toi, trésor inépuisable de chasteté et d'humilité.
Réjouis-toi, modèle de douceur aimé et chanté par les moines.
Réjouis-toi, guide lumineux vers la divine contemplation.
Réjouis-toi, archevêque béni de la sainte Arménie.
Réjouis-toi, Gloire et protection de la Beauce et du Gâtinais.
Réjouis-toi, saint patron de la ville de Pithiviers.
Réjouis-toi saint Grégoire rassembleur des peuples chrétiens.

KONDAKION 2
Saint Grégoire, la piété de tes parents, les engagea à te confier dès l'enfance aux meilleurs théologiens pour t'instruire des vérités divines. Mais tu les surpassas par la connaissance que tu puisais dans la prière et la contemplation, instruit en la Vérité entière par l'Esprit Saint à qui tu chantait sans cesse: Alléluia !

IKOS 2
Ainsi tu acquis, dès ta jeunesse, la pureté de la vraie foi. Toute ta conduite était guidée par la prière, l'humilité, la modestie, la douceur et la chasteté et ton coeur était empli d'une grande compassion pour les pauvres et les malheureux. Et nous, guidés par toi vers l'amour de nos frères, nous te disons :
Réjouis-toi, fruit béni de l'amour de parents très croyants.
Réjouis-toi, fleur embaumée de la pureté de leur foi.
Réjouis-toi, qui as cherché dès ta jeunesse ta joie dans le Seigneur.
Réjouis-toi, qui n'as pas convoité les richesses de ce monde.
Réjouis-toi, comblé des trésors intarissables de l'Esprit.
Réjouis-toi, qui t'es montré toujours assidu dans la vertu.
Réjouis-toi, qui t'es nourri des semences de la vrai foi.
Réjouis-toi,  refuge de tous les malheureux qui espèrent en toi.
Réjouis-toi saint Grégoire rassembleur des peuples chrétiens.

KONDAKION 3
Tu quittas ta maison et ton pays natal, l'Arménie, saint Grégoire, pour mener la vie monastique à Nicopolis en Cappadoce. Assidu au jeûne et à la prière tu émerveillais déjà les Anciens du monastère longuement aguerris dans l'ascèse, avec lesquels tu chantais sans cesse au Seigneur : Alléluia !

IKOS 3
Passant tes nuits en prière dans l'église, saint Grégoire, tu trouvais en Dieu seul ta joie. Et tu intercédais sans cesse pour le salut de tous les hommes priant le Seigneur de leur venir en aide dans les épreuves et de les aider à vaincre les tentations de ce monde pour acquérir les biens futurs. Aussi nous te chantons avec amour :
Réjouis-toi, épi de blé mûr coupé de tes parents.
Réjouis-toi, imitateur fidèle de la vie de nos saints Pères.
Réjouis-toi, qui as suivi la voie monastique de tout ton coeur.
Réjouis-toi, flamme brûlante pour l'amour du Seigneur.
Réjouis-toi, demeure de la prière ardente et du silence.
Réjouis-toi, contemplateur de la lumière inaccessible.
Réjouis-toi, intercesseur fervent pour le salut de tous.
Réjouis-toi, beauté d'une vie semblable à celle des anges.
Réjouis-toi saint Grégoire rassembleur des peuples chrétiens.

KONDAKION 4
Une si grande ferveur fit bientôt connaître, o saint Grégoire, que tu étais béni de Dieu. L'évêque de Nicopolis te conféra l'ordination sacerdotale pour accomplir les mystères du Corps et du Sang du Christ et pour prêcher les enseignements sacrés du Verbe divin à qui tu chantais sans cesse : Alléluia !

IKOS 4
Introduis dans la moisson du champ de l'Eglise, tu travaillas avec une plus grande ardeur encore à réconcilier les parties en discorde, à défendre les veuves et les orphelins et à combattre les hérésies. Et nous, émerveillés par tant de labeur au service de l'unité des chrétiens, nous te chantons :
Réjouis-toi, comblé des grâces de la bonté céleste.
Réjouis-toi, qui répands les dons de l'Esprit comme une lampe sa lumière.
Réjouis-toi, revêtu de la grâce sacerdotale à l'autel du Seigneur.
Réjouis-toi, qui nous nourris du Pain de vie et de la Coup immortelle.
Réjouis-toi, qui as défendu les dogmes de l'Eglise apostolique.
Réjouis-toi, qui nous garde par ton zèle dans la juste foi.
Réjouis-toi, qui as mené à bon port le navire de l'Eglise du Christ.
Réjouis-toi, fait entre nous tous l'unité et la paix.
Réjouis-toi saint Grégoire rassembleur des peuples chrétiens.

KONDAKION 5
Lorsque l'évêque de Nicopolis quitta ce monde, le peuple et les prêtres même t'acclamèrent comme son digne successeur sur le trône épiscopal. Tu ne voulus pas résister à l'ordre de Dieu qui se manifestait ainsi malgré le sentiment de ton indignité et tu exerças avec sagesse toutes les fonctions de ta charge en chantant sans cesse au Seigneur : Alléluia !

IKOS 5
Saint Grégoire, tu pourvoyais à tous les besoins spirituels et corporels des fidèles qui dans la peine et l'affliction accouraient de très loin vers toi. Tu ne les repoussais pas dans leurs malheurs mais tu leur obtenais la guérison de l'âme et du corps par tes prières. C'est pourquoi tes enfants spirituels te disent leur amour en chantant :
Réjouis-toi, ami bien-aimé des prêtres et des fidèles.
Réjouis-toi porté sur le trône épiscopal par leurs acclamations.
Réjouis-toi, qui t'es chargé de ce joug par obéissance et par humilité.
Réjouis-toi, qui as broyé ton corps dans le moulin du Christ.
Réjouis-toi père plein de douceur et de compassion pour tous les hommes.
Réjouis-toi, qui répands sur le monde les rayons de ta bonté.
Réjouis-toi, trésor de consolation de ceux qui sont accablés.
Réjouis-toi, dispensateur de l'huile vivifiante de la charité.
Réjouis-toi saint Grégoire rassembleur des peuples chrétiens.

KONDAKION 6
Cependant, Saint Grégoire, comparant les soins et les attentions continuels dont tu étais l'objet avec la vie solitaire des pères du désert et jugeant que l'état de ces derniers était bien plus sûr pour le salut de ton âme, tu décidas d'aller te cacher dans quelque lieu inconnu où chanter en secret au Seigneur avec les anges : Alléluia !

IKOS 6
Ainsi donc, tu entrepris un voyage long et épuisant de l'Orient vers l'Occident. Dans tes prières , tu demandais au Seigneur de te montrer le lieu où demeurer le reste de ta vie dans la solitude. Et nous, émerveillés de cet abandon à la Providence, nous te chantons :
Réjouis-toi, qui as suivi l'exemple d'Abraham par ta foi.
Réjouis-toi, qui as oublié tout ce qui était derrière toi.
Réjouis-toi, qui t'es porté de tout toi-même vers ce qui est en avant.
Réjouis-toi, qui as connu la faim et le froid en marchant et en priant.
Réjouis-toi, qui as couru droit au but en suivant la volonté du Seigneur.
Réjouis-toi, qui t'es enfoncé pour cela dans le désert intérieur.
Réjouis-toi, qui as été guidé par les anges jusqu'en Occident.
Réjouis-toi qui as trouvé le repos sur la terre de nos parents.
Réjouis-toi saint Grégoire rassembleur des peuples chrétiens.

KONDAKION 7
L'Esprit Saint te conduisit jusqu'à l'église de Pithiviers, où dans un songe, tu eus la révélation de l'existence d'une petite église isolée, consacrée à Saint Martin de Vertou. Et, tombant à genoux devant la beauté sauvage de ce lieu, tu chantas au Seigneur : Alléluia !

IKOS 7
Parcourant la vallée, tu découvris les grottes, habitées autrefois par les moines et tu choisis d'y mener la vie ascétique dans le secret de l'Amour de Seigneur. Quant à nous, émerveillés par la grandeur de ton humilité, nous te chantons :
Réjouis-toi, arbre planté près des eaux vives dans la vallée.
Réjouis-toi, qui, par tes larmes, as éteint le feu du péché.
Réjouis-toi, qui as moulu ton corps comme de la bonne graine.
Réjouis-toi, qui as coupé les épines des passions par la faux de l'ascèse.
Réjouis-toi, qui as labouré ton âme par la charrue de la pénitence.
Réjouis-toi, qui as travaillé à ton salut comme la prudente abeille.
Réjouis-toi, qui par la prière as butiné la fleur de chaque vertu.
Réjouis-toi, qui as déposé ce miel spirituel dans la ruche de ton cœur.
Réjouis-toi saint Grégoire rassembleur des peuples chrétiens.

KONDAKION 8
Saint Grégoire, tu passais tes nuits en contemplation, tu couchais sur la terre nue et après le coucher du soleil, tu ne mangeais qu'une poignée de lentilles et quelques racines crues trois fois par semaine, car la faiblesse de ton corps renforçait ton âme qui chantait sans cesse au Seigneur : Alléluia !

IKOS 8
En vérité, le Seigneur t'avait conduit jusqu'en Occident pour y paraître comme un flambeau destiné à éclairer les hommes par l'exemple de ta vie ascétique, par la profondeur de tes conseils spirituels et par les guérisons de l'âme et du corps que tu obtenais par la prière ; et nous, devant tant de bienfaits, nous te chantons avec reconnaissance :
Réjouis-toi, qui as aminci ton corps par l'ascèse.
Réjouis-toi, qui as illuminé ton âme par l'humilité.
Réjouis-toi, qui as habité ton cœur par l'amour du Seigneur.
Réjouis-toi, médecin spirituel, de toutes tentations le vainqueur.
Réjouis-toi, trésor de bonté pour tous ceux qui sont accablés.
Réjouis-toi, encens agréable à dieu qui sauve les âmes en danger.
Réjouis-toi, myrrhe qui dissipe toute douleur, consolation des désespérés.
Réjouis-toi, doux rivage de ceux qui errent dans l'océan du péché.
Réjouis-toi saint Grégoire rassembleur des peuples chrétiens.

KONDAKION 9
Les hommes de toutes contrées accouraient jusqu'à ton ermitage car, comme Jean le Baptiste, tu es apparu comme une plante du désert chargé des fruits de l'Esprit. Et toi, tu accueillais tous ceux qui venaient à toi, ployant sous leur fardeau et avec eux tu chantais au Seigneur : Alléluia !

IKOS 9
Qui pourra faire le récit de tes combats spirituels, o Bienheureux, et de la grandeur de ta charité ; car malgré ton âge avancé, tu accueillais chaque homme avec amour et compassion, guide des égarés, guérison des malades, consolation dans la pauvreté, repos dans l'épreuve ; pour tous tes bienfaits, nous te chantons :
Réjouis-toi, secours des sans-appui et richesse des pauvres.
Réjouis-toi, qui consoles et apaises les hommes accablés.
Réjouis-toi, qui rallume la flamme de notre âme languissante.
Réjouis-toi, baume qui fortifie nos corps vieillissants.
Réjouis-toi, immensité de miséricorde en temps de peine et d'épreuves.
Réjouis-toi, appui et conseil des veuves et des orphelins.
Réjouis-toi, pasteur du saint troupeau qui raffermit les plus faibles.
Réjouis-toi, exorciste des esprits impurs par l'invocation du Nom du Christ.
Réjouis-toi, saint Grégoire rassembleur des peuples chrétiens.

KONDAKION 10
Le Seigneur, t'ayant fait connaître le jour de ton départ de ce monde et parvenu au terme de ton combat, dans la solitude du désert, tu remis ton âme pure entre les mains des anges qui l'ont conduite jusqu'au trône du Tout Puissant. Le peuple entier porta ton corps avec amour dans l'église de Saint Martin, pleurant et chantant au Seigneur : Alléluia !

IKOS 10
Ô Père béni des Dieu, pendant ta vie, tu as dispensé la lumière, et même après ta mort, tu continues de briller tel un flambeau éclatant sur le sol de France ; car, tu opères toujours de nombreux miracles et c'est pourquoi, Ô notre intercesseur et thaumaturge, nous te chantons :
Réjouis-toi, car en mourant comme un juste, tu as montré la sainteté de ta vie.
Réjouis-toi, car tes prières sont toujours exaucées.
Réjouis-toi, car tu répands encore la foi par tes miracles.
Réjouis-toi, toi qui travailles sans cesse pour l'unité et pour la paix.
Réjouis-toi, riche grenier des pauvres dans les temps de famine.
Réjouis-toi, douce rosée changeant la sécheresse en pluie.
Réjouis-toi, Soleil brûlant qui évapore les pluies excessives.
Réjouis-toi, Moisson des semeurs et espoir des laboureurs.
Réjouis-toi saint Grégoire rassembleur des peuples chrétiens.

KONDAKION 11
La réputation de ta sainteté, Ô Saint Grégoire, s'étant portée jusque dans ton pays natal, tes amis d'Orient retrouvèrent le lieu de ta retraite, et malgré leur peine de ne plus te revoir vivant, il portèrent à la connaissance de tous ta sainte vie en Arménie afin que nous chantions au Seigneur : Alléluia !

IKOS 11
Nous nous réjouissons de ta glorification, ô saint Grégoire ! Quel hymne pourra suffire à te célébrer ? A toute créature, ton séjour dans le désert de la vallée fut providentiel. Empruntant le chemin de l'ascèse, tu as dirigé ta course vers la demeure lumineuse du Christ. Et c'est vers Lui que tu conduis tous les hommes qui te chantent :
Réjouis-toi, qui contemple éternellement le soleil de justice.
Réjouis-toi, qui te reflètes dans le doux visage du Christ.
Réjouis-toi, qui te nourris de l'Arbre de vie qui fleurit sans répit.
Réjouis-toi, qui as hérité avec tous les saints de la béatitude du Paradis.
Réjouis-toi, guide qui conduit tous les hommes au ciel.
Réjouis-toi, bouclier et rempart de notre cité de Pithiviers.
Réjouis-toi, qui intercèdes sans cesse pour l'absolution de nos péchés.
Réjouis-toi, aujourd'hui pour moi pécheur et aie pitié de moi.
Réjouis-toi saint Grégoire rassembleur des peuples chrétiens.

KONDAKION 12
Ô Saint Père Grégoire, puisque maintenant tu te tiens devant le trône du Roi des Rois, Notre Seigneur Jésus-Christ, là où il n'y a plus, ni douleur, ni tristesse, ni gémissements, parmi les chants d'allégresse de tous les saints et la voix des anges, rends-nous dignes nous aussi de Lui chanter : Alléluia !

IKOS 12
Accorde à notre âme, ô saint Grégoire, dont le nom signifie "le veilleur" qu'elle ne s'endorme pas dans les douceurs de cette vie ; toi, l'épi du désert, tu nous invites à produire le bon grain de la pénitence ; Réveille-nous du sommeil du péché, et fais de nous des veilleurs tenant notre lampe allumée pour te chanter le visage illuminé :
Réjouis-toi, saint Grégoire qui te réjouis avec tous les saints.
Réjouis-toi, ange dans la chair qui chantes avec les anges.
Réjouis-toi, qui converses avec les apôtres et les martyrs.
Réjouis-toi, qui habites avec les hommes droits et les justes.
Réjouis-toi, car tu as hérité à jamais de la Jérusalem céleste.
Réjouis-toi, car tu as été jugé digne de la chambre nuptiale du Christ.
Réjouis-toi, serviteur de la très pure Vierge et Mère de Dieu.
Réjouis-toi, louange des moines, parure bénie de l’Église.
Réjouis-toi saint Grégoire rassembleur des peuples chrétiens.

KONDAKION 13
A toi, en vérité, Saint Grégoire, puissant thaumaturge et saint très glorieux, nous adressons cette prière : Reçois nos supplications pour tout l'univers, pour les croyants et pour les incroyants ; ramène-les tous vers le Royaume de la Sainte Trinité ; réconcilie-nous les uns avec les autres et nous tous avec Dieu, afin qu'au jour du Jugement, nous puissions obtenir sa Miséricorde et Lui chanter avec allégresse : Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !
(ce Kondakion se dit trois fois)

IKOS 1
Le Créateur des anges, saint Grégoire, t'a élu dès ta jeunesse et t'a fait don d'une âme pure et d'un coeur profond pour que, par la Sagesse et la Puissance de l'Esprit Saint, tu parcours la voie étroite et difficile de l'ascèse monastique te rendant semblable à un ange sur la terre. Et nous, émerveillés de la Providence de Dieu envers toi, nous te chantons avec allégresse:
Réjouis-toi, sage initiateur à l'ascèse et à la vertu.
Réjouis-toi, vivante icône de la pureté de la foi.
Réjouis-toi, trésor inépuisable de chasteté et d'humilité.
Réjouis-toi, modèle de douceur aimé et chanté par les moines.
Réjouis-toi, guide lumineux vers la divine contemplation.
Réjouis-toi, archevêque béni de la sainte Arménie.
Réjouis-toi, Gloire et protection de la Beauce et du Gâtinais.
Réjouis-toi, saint patron de la ville de Pithiviers.
Réjouis-toi saint Grégoire rassembleur des peuples chrétiens.

KONDAKION 1
Saint ascète, élu de Dieu et serviteur très humble du Christ, Saint Grégoire, la Grâce divine s'est déversée dans ton âme avec abondance durant ton séjour sur la terre. Toi qui te tiens maintenant auprès du Seigneur, ne nous prive pas de ton amour, nous qui implorons ton intercession et te disons d'un cœur plein de tendresse: Réjouis-toi saint Grégoire rassembleur des peuples chrétiens.

PRIÈRE A SAINT GRÉGOIRE
Saint Grégoire, notre père, grand thaumaturge de Pithiviers, homme de Dieu. Dès ta jeunesse jusqu'à ta vieillesse, tu as gardé dans l'ascèse une ardeur égale. Tes saintes vertus te rendirent célèbre en Arménie, où tu fus admiré et aimé de tous. Cependant, quittant ton diocèse en secret, tu as choisi une vie cachée dans une grotte de la vallée de Bondaroy, où le Seigneur t'a révélé à tous comme un flambeau, pour qu'en te voyant et en t'entendant, l'on connaisse la puissance des commandement qui rendent la vie droite et heureuse et que chacun s'anime à suivre le chemin de la vertu. Prompt secours de tous ceux qui recourent à toi ! De ton vivant, nul ne t'a quitté les mains vides et sans consolation, mais pour tous, ce fut une douceur de voir ton visage et d'entendre le son de tes paroles indulgentes. En toi se manifestaient en abondance le don de guérison, de clairvoyance et de consolation des âmes affligées. Et lorsque Dieu t'a fait entrer dans son Royaume céleste, ton amour ne nous a jamais quittés. C'est pourquoi nous aussi, nous te prions : Ô serviteur de Dieu, plein de douceur et d'humilité, intercesseur hardi auprès du Seigneur, qui ne repousse jamais aucun de ceux qui s'adressent à toi, élève pour nous ta prière vers le Seigneur, afin qu'il affermisse notre foi, qu'Il nous apprenne à nous aimer les uns les autres et à vivre la charité fraternelle et à travailler à notre tour à l'unité de tous les hommes. Prie Le qu'Il nous accorde tout ce qui contribue au salut de nos âmes dans cette vie, qu'Il nous garde de tomber dans le péché et nous enseigne le vrai repentir, afin que nous puissions entrer dans le Royaume céleste et éternel, là où tu brilles maintenant d'une gloire sans déclin, afin que nous chantions, nous aussi avec tous les saints, les louanges de la Divine Trinité, source de vie, jusqu'à la consommation des siècles. Amen

samedi 11 mars 2017

Des saints occidentaux introduits dans le calendrier de l’Église orthodoxe russe


Lors de sa session du 9 mars 2017, le Saint-Synode de l’Église orthodoxe russe a décidé d’introduire dans son ménologe plusieurs saints occidentaux antérieurs au schisme.
La Commission chargée de l’établissement du ménologe de l’Église orthodoxe russe, créée le 18 septembre 2014 avec la bénédiction de S.S. le patriarche de Moscou et de toute la Russie Cyrille, a constitué une liste des saints anciens qui ont vécu en Occident, sur la base de leur vénération par les orthodoxes des diocèses d’Europe occidentale de l’Église orthodoxe russe, et également par d’autres Églises orthodoxes locales.
Lors de l’examen de la question de l’introduction dans le ménologe de saints ayant vécu en Europe occidentale et centrale avant 1054, la Commission a été guidée par les critères suivants : leur confession irréprochable de la foi orthodoxe, les circonstances dans lesquelles a eu lieu leur canonisation ; l’absence de la mention du saint dans des œuvres polémiques ayant pour but la lutte contre l’Église d’Orient et le rite oriental ; leur vénération actuelle dans les diocèses étrangers de l’Église orthodoxe russe et des autres Églises locales orthodoxes.
En outre, lors de ce travail, ont été pris en compte les données contenues dans « le ménologe complet de l’Orient » de l’archevêque Serge (Spassky), le rapport du saint hiérarque Jean (Maximovitch) au Synode des évêques de l’Église russe hors-frontières en 1952, les articles de « l’Encyclopédie orthodoxe » [éditée par l’Église orthodoxe russe, ndt], ainsi que le Synaxaire composé par le hiéromoine Macaire (1 et 2) du monastère athonite de Simonos Petras.

Les saints suivants ont été inclus :
• hiéromartyr Pothin, évêque de Lyon et ses compagnons martyrisés avec lui (2/15 juin ; +177)
• martyre Blandine et martyr Pontique de Lyon (2/15 juin ; +177)
• martyr Épipode de Lyon (22 avril / 5 mai ; +vers 177)
• martyr Alexandre de Lyon (24 avril / 7 mai, +vers 177)
• hiéromartyr Saturnin, premier évêque de Toulouse (29 novembre / 12 décembre, +IIIème s.)
• martyr Victor de Marseille (21 juillet / 3 août ; +vers 290)
• martyr Alban des îles britanniques (22 juin / 5 juillet, +IIIème – début IVè s.)
• saint Honorat, évêque d’Arles (16 / 29 janvier, +429)
• saint Germain, évêque d’Auxerre (31 juillet / 13 août, + 448)
• saint Vincent de Lérins (24 mai / 6 juin ; +avant 450)
• saint Patrick, illuminateur de l’Irlande (17/30 mars ; +après 460)
• saint Loup, évêque de Troyes (29 juillet / 11 août ; +479)
• sainte Geneviève de Paris (3/16 janvier ; +512)
• saint Germain, évêque de Paris (28 mai / 10 juin ; +576)
• saint Procope, higoumène de Sazava (Bohême ; 16/29 septembre ; +1053)

Source et Traduction