mercredi 30 avril 2014

Liturgie devant les reliques de sainte Hélène


SAMEDI 03 MAI 2014 à 9h30 sera célébrée la Divine Liturgie devant les reliques de sainte Hélène dans l'église saint Leu - saint Gilles à Paris (92 rue st Denis, métro Etienne Marcel).

Renseignements complémentaires : Alla Gouraud, 06 32 49 46 10.

*******

L’ACATHISTE AUX STS CONSTANTIN ET HELENE y est également récité tous les vendredis à 16h
à partir du 6 septembre 2013 jusqu’au 27 juin 2014


Pour consulter le CALENDRIER des offices orthodoxes devant les reliques de sainte Hélène (Année ecclésiale 2013/2014), cliquez ICI.

N.B : Les Offices sont en Slavon et en Français.

lundi 28 avril 2014

Pèlerinage au monastère de Bussy et au cimetière de Ste-Geneviève-des-Bois


Un pèlerinage diocésain, ouvert à tous, est organisé le 2 mai prochain, au monastère Notre-Dame-de-Toute-Protection à Bussy-en-Othe et au cimetière de Sainte-Geneviève-des-Bois. 

Les intéressés sont priés de s’inscrire auprès de l’administration diocésaine (administration.diocesaine@gmail.com) avant le 11 avril prochain. Les frais de transport et de repas sont de 30 € par personne (règlement obligatoire à l’inscription par chèque ou virement : IBAN : FR76 30003 03610 00050040739 49 BIC/SWIFT : SOGEFRPP).

Programme de la journée :
7h30 Départ en car de la Cathédrale Saint-Alexandre-Nevsky (Paris)

9h45 Arrivée au Monastère Notre-Dame-de-Toute-Protection (Bussy -en-Othe)
10h00 Divine liturgie, suivie d’un office d’action de grâce auprès des reliques de saint Alexis d’Ugine
13h00 Repas au monastère

14h00 Départ pour Sainte-Geneviève-des-Bois
16h00 Visite du cimetière et de la Crypte
17h00 Panikhide

17h30 Départ
18h30 Arrivée à la Cathédrale

Le programme est téléchargeable ICI

samedi 26 avril 2014

Retransmission radiophonique de la célébration pascale orthodoxe de rite occidental


Le soir du Samedi Saint 19 avril 2014, la Radio Télévision Suisse (RTS, chaîne Espace 2) a retransmis les solennités pascales depuis la Paroisse Saint-Maire, à Lausanne. Cette paroisse, qui se trouve dans la juridiction du Patriarcat de Serbie, présente la particularité d’utiliser, à côté du rite byzantin, également un rite occidental. Elle est la seule paroisse orthodoxe canonique en Suisse à le faire. Cette sensibilité pour l’héritage liturgique occidental est liée à l’histoire de la paroisse, née au début des années 1960, qui appartenait à l’origine à l’Église catholique orthodoxe de France (ECOF), puis l’avait quittée dans les années 1990, avant d’être accueillie quelques années plus tard par l’Église serbe.
Après avoir retransmis les célébrations pascales orthodoxes des précédentes années depuis la cathédrale russe de Genève (2011), depuis l’église grecque de Chambésy (2012) et depuis l’église grecque de Lausanne (2013), le service des émissions religieuses de la RTS a choisi cette année la petite église Saint-Maire, au rez-de-chaussée d’un immeuble de Lausanne.
La retransmission du service liturgique a été précédée d’une émission introductive de 70 minutes réunissant, autour du journaliste Fabien Hünenberger, le Père Pierre-François Méan (recteur de la paroisse), le musicologue et chef de chœur Matthieu Malinine (ancien chef de chœur de la cathédrale russe de Genève, enseignant à l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge et au Conservatoire Russe de Paris Serge Rachmaninoff) et Jean-François Mayer (laïc orthodoxe, historien et spécialiste des courants religieux contemporains). Cette séquence introductive a notamment souligné l’apport musical de Maxime Kovalevsky (1903-1988); elle est accompagnée de plusieurs illustrations sonores de musique liturgique.
La Nuit Pascale retransmise sur les ondes a été commentée par Fabien Hünenberger et Jean-François Mayer. Ils ont essayé de laisser le plus possible les textes liturgiques parler par eux-mêmes, n’intervenant qu’à des moments opportuns. À la demande du Père Pierre-François Méan, pour en respecter le mystère, le Canon eucharistique lui-même n’a pas été retransmis, et quelques commentaires ont été insérés pendant cette partie de la célébration liturgique.
La Nuit Pascale célébrée à Saint-Maire selon le “rite des Gaules” (par le Père François Méan assisté de l’Archiprêtre Jean-Pierre Pahud) était divisée en trois parties:
  • Feu nouveau, bénédiction du cierge pascal, Exultet (qui appartiennent à la tradition liturgique occidentale);
  • Matines (trois nocturnes, avec des strophes issues des Matines byzantines, et également l’Homélie pascale de Saint Jean Chrysostome, qui résonne cette nuit-là dans toutes les églises orthodoxes);
  • Divine Liturgie pascale (rite des Gaules).
L’intégralité de cette émission peut être écoutée sur le site de la RTS:
http://www.rts.ch/espace-2/programmes/paques-orthodoxes/


********

P.S (aux lecteurs du blog) : Bien que cet événement ait eu lieu hors de cadre géographique strict (la France) que nous nous sommes fixé, il nous a semblé intéressant de le reprendre ici car nous avons déjà évoqué à plusieurs reprises l'oeuvre de Maxime Kovalevsky qui est bien présentée ici dans la première partie de l'émission (environ 1h). De même la seconde partie est intéressante pour les auditeurs souhaitant découvrir ce rite occidental reconstitué dit "des Gaules".
L'auditeur découvrira entre autres parmi les quelques hymnes anciennes interprétées tant dans la première que dans la seconde partie, l'hymne Vexilla Regis de saint Venance Fortunat, hymnographe et évêque de Poitiers au VIe siècle (vers la 46e minute). 

vendredi 25 avril 2014

Pâques à Paris

A la Cathédrale saint-Alexandre-de-la-Neva à Paris (rue Daru, 8e arr.), lors de la veillée pascale, l’Évangile lu à la Divine Liturgie (le Prologue de Jean) a été lu en cinq langues dont le grec, le latin et le français (plus slavon et roumain).
Source

mardi 22 avril 2014

Pâques à Paris


Un magnifique album de photographies de la célébration et de la procession pascale orthodoxe au cœur du quartier latin (5e arr.) à la cathédrale des Saints-Archanges à Paris (rue Jean-de-Beauvais).


samedi 19 avril 2014

Pâques

Joseph et Nicodème chantent maintenant - au Christ mort les hymnes sur le tombeau - Mais avec eux chantent les Séraphins.

(Matines Samedi Saint - 2e stance v. 95)


(Enluminure du Psautier d'Ingeburge, XII-XIIIe siècle, Musée Condé, Chantilly)

L'Ange flamboyant dans le tombeau disait aux porteuses de myrrhe - Voyez le sépulcre et comprenez - Le Sauveur est ressuscité du tombeau. 
(Matines Samedi Saint - Eulogétaire de la Résurrection )

samedi 12 avril 2014

Dimanche des Rameaux

Bonne fête à tous de l'Entrée à Jérusalem de Notre Seigneur Jésus Christ !

Avant ta Passion Tu T'es fait le garant de notre commune résurrection, en ressuscitant Lazare d'entre les morts, ô Christ Dieu. 
C'est pourquoi nous aussi comme les enfants portant les symboles de la victoire, nous Te chantons, à Toi le vainqueur de la mort : 
Hosanna au plus haut des cieux, béni soit Celui qui vient au nom du Seigneur.
(Tropaire de la fête)

Entrée du Christ à Jérusalem - détail d'un sarcophage du milieu du IVe siècle, Basilique st-Trophime à Arles.


***
On remarque par ce sarcophage que l'iconographie de la fête est déjà établie au IVe siècle. Le Christ (imberbe ici) assis sur l’ânesse bénis de la main droite. On remarque l’ânon sous l’ânesse, qui ne figure pas (ou plus) dans l'iconographie établie, rappelant la parole du Christ : "Allez au village qui est devant vous; vous trouverez aussitôt une ânesse attachée, et un ânon avec elle; détachez-les, et amenez-les-moi." (Mat 21:2) ; Évangile lu lors des Matines de la fête, mais qui ne précise pas sur quel animal le Christ s'assit puisqu'il est écrit : "Ils amenèrent l'ânesse et l'ânon, mirent sur eux leurs vêtements, et le firent asseoir dessus." (Mat 21:7). L'iconographie établie suit quant à elle l’Évangile de Jean, lu lors de la Liturgie de la fête : "Jésus trouva un ânon, et s'assit dessus, selon ce qui est écrit: Ne crains point, fille de Sion; Voici, ton roi vient, Assis sur le petit d'une ânesse." (Jn 12: 14-15). Les personnages suivant le Christ figure les apôtres, et l'on remarque la présence obligée de l'arbre d'où sont tirés les rameaux. Les personnes qui précèdent le Christ étendent leurs vêtements et figure la foule qui l'acclame du fameux Hosanna! Seul manque ici la présence d'enfants, peut être par manque de place, qui eux figurent immanquablement dans l'iconographie établie portant des rameaux et étendant des vêtements.
En comparatif cette icône tirée d'un iconostase (Monastère de Vatopeidi, Mt Athos, vers 1600) :


dimanche 6 avril 2014

Annuaire de l'Eglise orthodoxe de France


Pour ceux qui aurait raté l'information il y a quelques mois :

" La nouvelle édition de l'Annuaire de l'Eglise orthodoxe de France (couverture ci-contre) vient d'être publiée par le monastère de Cantauque. Dans les 88 pages de l'annuaire (son introduction): une carte couleur des lieux de culte orthodoxe en France (45 x 55 cm), une présentation de l'Assemblée des évêques orthodoxes de France, la liste des 220 lieux de culte, par départements et par juridictions, la liste des 300 prêtres et diacres et leurs coordonnées, les monastères et les écoles de théologie, les mouvements, les institutions et les médias, les librairies et les ciergeries, la liste des clercs aumôniers, les ateliers de chant liturgique et d’iconographie. Le prix à l'unité est de 8 euros (six euros et deux euros pour le port). Pour d'autres informations, voir ce document (notamment pour la commande de plusieurs exemplaires) ou cette page."
Source: Orthodoxie.com